Le bétisier des Canonniers

cette page vous est ouverte ...

envoyez vos textes à d.carine@skynet.be , nous les posterons ici

envoyé par Fabrice Lizon :  

Un bourgeois découvre le régime miracle !

Quel étonnement en 2006 lorsque notre vénérable aîné, Jean-Luc, se prépare à l'essayage de son costume comme il est de tradition deux semaines avant notre sortie.
Le jour dit, dans une bonne humeur coutumière, chacun part à la recherche de son costume, rangé par numéro sur la penderie mobile.
Jean-Luc met la main assez rapidement sur le sien, un peu trop promptement sans doute.  
Il enfile la chemise qu'il trouve bien confortable et s'attaque à l'essayage du pantalon à bretelles.
Heureusement qu'elles y sont les bretelles car notre ami n'en croit pas ses yeux.  Moi non plus !  
Je le vois flotter dans sa marronne et ... pas qu'un peu !
Les premières joies dissipées, voici notre homme en proie à deux sentiments mitigés.  
D'une part il est content de sa ligne d'athlète retrouvée et nous gratifie d'ailleurs d'un défilé tel un Astérix habillé en Obélix.  
Mais d'autre part il reste inquiet sur sa participation au cortège.  
Comment arrivera-t-il à se mouvoir avec la grâce attendue d'un bourgeois ainsi vêtu ?  
Ne va-t-on pas le remplacer par quelqu'un qui a meilleur profil ?  
L'aiguille de la couturière pourrait-elle rectifier le tir ?
L'inquiétude commence doucement à le ronger.  
Il n'a pas tant maigri que ca depuis un an, il l'aurait déjà remarqué et pas à ce point tout de même !
Un problème de nettoyage du costume?  Les vêtements rétrécissent au lavage, rarement l'inverse.
Il y regarde à deux fois.  Nenni, c'est bien son costume, il a la bonne couleur !!!
Mais que se passe-t-il ? A voir nos têtes, il balaie l'hypothèse du complot organisé.
C'est alors qu'il est assailli de mille doutes qu'Olivier rentre dans la pièce avec le "léger" retard qui le caractérise.  Comme Jean-Luc, il est habillé en bourgeois avec un costume brun.  
Or, sur la penderie, point de costume étiqueté de son numéro.  
Il ne tardera cependant pas à loucher furieusement sur celui de Jean-Luc qui lui siérait si bien.  
N'y tenant plus, il s'approche de son collègue et commence une séance d'épouillage en règle (ceux qui connaissent l'endroit où se logent les étiquettes dans certains costumes savent de quoi je parle).  
Et comme on s'en doute, la pêche est miraculeuse.  
Là où Jean-Luc n'avait rien à offrir, Olivier est capable de tout remplir.  
En voilà un qui est assuré de faire sa ducasse !
Et le costume de Jean-Luc dans tout ca ?  Il attendait patiemment sur la penderie...
Bien sûr, il lui serre un peu plus que l'année précédente mais ca, c'est tout à fait normal :-)
....................
Un drôle de Bourgeois !

....................................

 
Commentaires (2)

1. carine 24/10/2008

ha ben non alors, c'était trop tentant mdr

2. Christophe 24/10/2008

Carramba, ca devait rester top secret!!!!

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site