le canon du canon c'est ...

Le canon

la charette à boulets

 

le drapeau belge

Beaucoup de gens s’interrogent sur la façon dont est présenté le drapeau belge dans le groupe du canon.

Et non, le drapeau belge des canonniers n'est pas à l'envers ... sachant que ce groupe représente la révolution de 1830, une petite explication s’impose …

Le 30 septembre 1830, le gouvernement provisoire adopta officiellement les couleurs rouges, jaunes et noires, initiées par le Congrès National.

Il faut remarquer que les bandes étaient placées horizontalement suivant les lois de l’héraldique, c'est-à-dire, le rouge, le jaune et le noir en bas.

Le 23 janvier 1831, un arrêté du gouvernement provisoire, (sans que l’on puisse déceler la nouvelle décision) décida de prendre la disposition verticale et de porter le rouge tenant la hampe.

Mais le 12 octobre de la même année, une dépêche du ministère de l’intérieur prescrivit de porter le noir tenant la hampe, et ceci sans tenir compte que la disposition verticale était contrainte aux lois de l’héraldique.

Le drapeau de Ste Margueritte

Le collier des Canonniers Arquebusier

 

Ce collier est un des éléments importants du patrimoine communal.

Réalisé en argent doré, il est daté de 1617 et appartenait à la confrérie des canonniers arquebusiers.

Chaque année, le vainqueur d'un tir au canon recevait le titre de « Roi » et était décoré du collier.

Aujourd'hui, il est présenté au public une fois par an, lors de la ducasse.

Cette initiative revient à René Sansen, qui, en 1975, le fit accompagner par le groupe du canon du mont Sarah.

Cependant, cette sortie annuelle n'est pas sans risque pour un objet de cette valeur.

Le Collège échevinal a donc prit la décision de le protéger et d'en faire réaliser une copie parfaite, qui défilera dans le cortége de la ducasse.

Cette mission a été confiée à la société Art et Technique de Bruxelles.

Cette entreprise emploie des orfèvres de premier plan et travaille notamment pour les principaux musées nationaux.

La technique utilisée a été le moulage «  à la cire perdue »

Moule et contre -moule se sont succédé afin de garantir une copie exacte de l'objet.

Le travail est une grande réussite.

La copie du collier des canonniers a ainsi pu être présentée lors de la dernière ducasse (1999)

L'original, pour sa sauvegarde, a rejoint le musée d'histoire et de Folklore, rue de Bouchain, où il est présenté dans une vitrine.

Extrait de la « vie athoise » décembre 1999 page 35

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site